biographie

Natalie Hofmann est performer, danseuse, chorégraphe et artiste plasticienne.

 

Elle aborde la création d’abord par la peinture, l’écriture et l’installation. À partir de matériaux, de la danse, de l’action et de la parole elle met en place ses premières performances. Depuis 2004, lorsque elle rencontre Steve Paxton et Lisa Nelson, elle se dédie entièrement à la recherche du mouvement comme matière la plus appropriée pour traiter la nature futile de son sujet principal: l’interdépendance.

Parallèlement à ses études à l’École Supérieure des Beaux Arts de Marseille, elle s’initie à différentes techniques et approches au mouvement: improvisation, danse contemporaine, butô, yoga, analyse du mouvement, biomécanique ... à partir desquelles elle met en jeu les matières de mémoire cellulaire, les croyances, les situations, ainsi que ses propres limites physiques et émotionnelles.

Images fortes, contrastes et ruptures, humour, risque et coïncidence sont les ingrédients qu’elle utilise pour créer de la friction avec les valeurs établis. Son travail interroge les limites entre la danse, la performance et l’installation, iI explore la voix, le langage, la vidéo et la photographie.

EIIe enchaîne avec une formation en danse contemporaine et des muItipIes collaborations à BerIin, approfondit ses connaissances en release-techniques, pratiques somatiques et BMC.

 

Elle crée des performances et chorégraphies ainsi que des pièces in situ et collabore musicien/nes (Fabrice Césario, Loïse Bulot) artistes plasticiennes (Nathalie Genot, Anaïs Lelièvre). 

Depuis 2008 elle crée successivement Blue (solo), Here Hello (solo), Hymn (solo), Popo, Neuneu, Concon et Nunuche (duet), Nuts (pièce de groupe), Red is Green (solo en collaboration avec Fabrice Césario), AIM (quintet), White is Orange (performance/installation), Unknown (performance/installation), Pas Lapin (duet), Sensual Clouds (solo) et Etendues poreuses (performance/installation).

Son travail a été présenté entre autre à la Tanzfabrik Berlin, à l’ISBA (Institut Supérieur des Beaux Arts de Besançon), à Marseille Objectif Danse, à la Distillerie à Aubagne, à La Compagnie, lieu de création à Marseille, au Ponderosa Tanzlandfestival en Allemagne et récemment au Mac Arteum (musée d'art contemporain à Chateauneuf le Rouge).

 

Régulièrement elle partage sa pratique sous forme d’ateliers, stages et créations collectives. Depuis 2013 elle s'investi dans la promotion du Contact-Improvisation à Marseille. 

Début 2015 elle crée sa propre compagnie, la nhdc ("natalie hofmann dance company" ou "no hésitation - dare communion"). 

 

Sa recherche est nourrie des rencontres avec Lisa Nelson, Christophe Haleb, Deborah Hay, Julyen Hamilton, Susan Klein, Britta Pudelko, Frey Faust, Bonnie Bainbridge-Cohen, Daniel Lepkoff, Jess Curtis et Gary Soto Hoffman.